Previous Next -->

Poser fréquemment des questions

Qu’est-ce que le GPL ?

GPL signifie Gaz de Pétrole Liquéfié, un sous-produit du raffinage du pétrole brut. À température et à pression ambiantes, il est à l'état gazeux. Il passe à l'état liquide quand il est soumis à des pressions plus fortes que la pression atmosphérique et/ou à de basses températures.

Le GPL utilisé pour la traction automobile est un mélange de propane et de butane, dont les caractéristiques chimiques et physiques garantissent aux voitures de bonnes performances en termes de puissance, de souplesse et de fonctionnement du moteur.

Les produits de sa combustion sont des oxydes de carbone et d'azote et des hydrocarbures imbrûlés présent dans une quantité inférieure par rapport à l'essence et au gazole. En outre, ils sont exempts d'hydrocarbures aromatiques, d'anhydride sulfureux et de particules fines.

Le contenu énergétique du GPL est de 10 000 kcal/kg, tandis que celui de l'essence est de 10 300 kcal/kg.

Qu'est-ce que le gaz naturel ?

Le méthane (ou gaz naturel CH4) est le carburant écologique par excellence, parmi les plus abondants dans la nature. En effet, il n’est pas obtenu au moyen de processus de raffinage, mais il est prêt à l’emploi comme carburant écologique dès son origine.

Le gaz naturel ne présente pas d’impuretés, de soufre, de composés de plomb ou d’hydrocarbures aromatiques, donc les niveaux des émissions polluantes à l’échappement sont très faibles. En outre, il ne dégage pas d’odeurs, de particules fines ou de résidus de combustion.

La composition chimique du gaz naturel détermine une production de CO2 très inférieure à celle des autres combustibles.

En plus, il réduit la formation d'ozone dans l'atmosphère. Le méthane présente des caractéristiques intrinsèques qui le rendent approprié pour les moteurs, sans besoin d'ajouter des adjuvants nocifs pour la santé de l'homme, et un contenu énergétique supérieur à celui de tous les autres types de carburants (méthane = 11 600 kcal/kg ; essence = 10 300 kcal/kg ; gazole =10 200 kcal/kg.

Un autre gros avantage est celui qui découle du transport du méthane qui, par rapport aux autres combustibles, est énormément plus pratique et plus économique, dans la mesure où, après la mise en place des réseaux de gazoducs, le coût de la distribution est extrêmement bas. Contrairement aux autres carburants, le méthane n'a pas besoin d'être transporté dans des camions-citernes qui sont, à leur tour, polluants. Il n'augmente pas le trafic par terre et contribue à diminuer les risques d'accidents routiers et le phénomène de pollution liée au trafic lourd.

Il convient aussi de rappeler que tout le réseau de transport du méthane est souterrain et qu'il n'altère pas les paysages des localités traversées.

Est-il vrai qu'une voiture alimentée au GPL pollue moins qu'une voiture alimentée à l'essence ?

Oui, c'est vrai. Avec une alimentation au GPL, les émissions d’anhydride carbonique (CO2) sont réduites d’environ 10 % ; alors que dans l’ensemble, les émissions de monoxyde de carbone (CO), d’oxydes d'azote (NOx) et d’hydrocarbures imbrûlés (HC) sont les mêmes - en fonction du type du véhicule et du système d'alimentation installé. Les voitures alimentées au GPL ne produisent pratiquement pas de PM 10, l'une des principales causes de la pollution atmosphérique des centres urbains.

L'alimentation au GPL permet de réduire considérablement les composants des gaz d'échappement pour lesquels la loi n'impose encore aucune limite, comme le bioxyde de soufre (SO2), le benzène (C6H6), le formaldéhyde (HCHO) et les hydrocarbures polycycliques aromatiques (PAH), des substances très agressives et cancérigènes (polluants non « normés »). En utilisant le GPL plutôt que l'essence ou le gazole, on réduit également les risques de formation du « smog estival » (photochimique) qui entraîne la production d'ozone (O3).

Doit-on faire homologuer une voiture transformée ?

Les véhicules sur lesquels sont installés des kits GPL doivent obligatoirement passer au contrôle des Mines afin d’être homologués et de bénéficier d’une autorisation d’utilisation du système GPL. Le contrôle des Mines s’effectue au niveau du centre de conversion soit dans la semaine soit à une date qui sera fixée au client en fonction de la périodicité de passage de l’ingénieur des Mines. L’installateur préparera le dossier à soumettre à l’ingénieur des Mines et le client présentera son véhicule converti à la date fixée accompagné d’un extincteur de 02kg et d’un timbre fiscal de 50 DA. Un véhicule transformé GPL et non homologué n’est pas en règle avec la règlementation, ce qui peut entraîner une verbalisation. Par ailleurs, en cas de sinistre, les compagnies d’assurance peuvent se désister de leurs garanties.


Existe-t-il des voitures GPL de série ?

La plupart des constructeurs automobiles proposent dans leurs catalogues des voitures GPL. Actuellement en Algérie seule Renault propose 5 modèles de véhicules équipés en première monte GPL Il s’agit de Dacia Logan 1.4, Logan MCV 1.6, Dacia Sandro 1.4, Renault Clio symbole 1.4 et Renault Kangoo. Tous ces véhicules sont actuellement disponibles sur le marché en version GPL. Ils bénéficient tous d’équipements étudiés et adaptés à chaque véhicule, et de la garantie du constructeur. Les autres marques de voitures proposent des modèles GPL à la demande des clients.

La consommation est-elle plus élevée ?

Le pouvoir calorifique du GPL étant moins élevé au litre que celui d’un carburant conventionnel, cela entraîne une surconsommation de l’ordre de 10 % en moyenne à performances égales. Mais celle-ci est très largement compensée par un prix au litre le plus bas du marché.

Le GPL est-il disponible partout en Algérie ?

Les réseaux de stations GPL couvrent désormais l’ensemble du territoire national. Les grands axes routiers et les agglomérations ont été prioritairement desservis. C’est près de 500 stations qui distribuent aujourd’hui du GPL en Algérie. Beaucoup de projets sont en cours de réalisation grâce aux avantages économique qu’offre cette activité pour les investisseurs.

Le GPL est-il vraiment moins polluant ?

Le GPL ne contient ni benzène, ni soufre et ne produit pas de particules. 

Par rapport aux carburants conventionnels, le GPL réduit significativement les polluants (CO, CO2, hydrocarbures...) : le GPL est le carburant le moins polluant aujourd’hui disponible.